« Pas si bêtes, les bêtes! », dans Sciences humaines

Chiens artistes et vaches exhibitionnistes, babouins querelleurs et chimpanzés délinquants, perroquets bavards et cachalots queer, loutres incestueuses et pongidés géomètres : ceux qui croyaient que la nature pouvait être machinale en seront pour leurs frais. Tout a changé au royaume des animaux.

Que diraient les éléphants… s’ils pouvaient parler ? Ceux du parc de Maetang (Thaïlande), en tout cas, auraient des choses à dire. Chaque jour ouvrable, sous les flashes de dizaines de visiteurs ébahis, fournis en pinceaux et couleurs par de gentils cornacs, ils exécutent d’une trompe agile un élégant autoportrait digne du talent d’un collégien moyen. Miracle de l’art animalier ou pure escroquerie ? Face aux chimpanzés qui barbouillent, aux chiens qui dessinent, aux chevaux qui peignent et aux oiseaux décorateurs, les avis sont toujours partagés : les enthousiastes jurent que ces animaux « sont des artistes », tandis que les sceptiques sont sûrs « qu’il y a un truc ». C’est que rappelle Vinciane Despret en ouverture de ce savoureux abécédaire des performances animales les plus étonnantes, « on en revient toujours à la même question » : celle de l’“agir par soi-même” ». Comme si les humains pouvaient se mettre à « faire une œuvre », comme ça, sans dressage et dans l’indifférence au regard d’autrui… Aux animaux, on adresse toujours les mêmes questions : peuvent-ils mentir, se reconnaître dans un miroir, jouer la comédie, se droguer volontairement, communiquer avec d’autres espèces, ressentir de l’indignation, de la honte, de la tristesse, peuvent-ils souffrir d’amour ou de désamour, jouir de l’ivresse du pouvoir, avoir des préférences sexuelles, montrer le sens du devoir, aimer les mathématiques ?

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>