Penser par les effets

ectoplasmDe nombreux travaux tendent à le montrer, nombreuses sont aujourd’hui les personnes qui conversent avec leurs morts. Ces travaux annoncent une rupture avec les théories usuelles du deuil selon lesquelles les relations avec les défunts persévéreraient à un niveau purement intrapsychique. Ce phénomène n’est pas étranger au parti-pris méthodologique adopté par ces enquêtes qui se refusent à déterminer, à priori, le statut de réalité des êtres impliqués. Une analyse de la manière dont les personnes parlent de la vitalité de leurs défunts montre, en outre, qu’elles-mêmes construisent leur discours de telle sorte à autoriser cette suspension de jugement, notamment en utilisant quantité de stratégies ou de ressorts narratifs pour maintenir l’équivoque.

Cet article a été publié dans la revue Etudes sur les morts. Thanatologie, n° 142, 2012/2.

Lire l’article complet.

Mots clés: défunts, pragmatisme, théories de l’action, equivocations, signes.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>