3 réflexions au sujet de « Sur le web »

  1. Bonjour madame,

    En écoutant votre chronique ce matin dans l’émission « Bon weekend » sur la Première, j’ai entendu que vous cherchiez des histoires vraies sur des animaux. Cela m’a fait penser à cette histoire véridique que je vous raconte ici:

    Nous étions dans le nord du Bénin, au début des années 80, volontaires pour une ONG et responsables d’un centre sanitaire dans un village de brousse. Les besoins en eau du dispensaire étaient assurés par un gros jerrycan que transportait chaque matin l’âne du projet, depuis le puits du village.
    Un jour, un enfant du village a retrouvé l’âne qui s’était considérablement éloigné de sa pâture habituelle près de notre maison et nous l’a ramené. Il avait l’air malade et, pour éviter qu’il ne s’en aille encore et pouvoir le faire soigner, nous l’avons attaché près de la maison avec une longue corde.
    Le lendemain matin, je l’ai aperçu, debout mais figé, près d’un papayer ; en m’approchant, je me suis rendu compte qu’il était mort, du sang s’écoulant de ses naseaux. Ce qui m’a frappé, c’est que l’animal avait marché plusieurs mètres de l’arbre où était fixée sa corde jusqu’au papayer et avait tourné autour de celui-ci de nombreuses fois, enjambant à chaque passage sa propre corde, jusqu’à s’étrangler.
    Je suppose que sa fuite était, comme font souvent les vieux chats, une manière d’aller mourir tranquillement au loin, mais aller jusqu’à se pendre… Je n’ose pas parler de suicide bien sûr, mais tout de même, c’est comme s’il avait voulu abréger une agonie qu’il ressentait peut-être comme inéluctable.
    Un examen de son sang a permis de confirmer qu’il souffrait de la maladie du charbon.

    Je ne sais pas si cette histoire rentre dans le cadre de ce que vous recherchez mais, bien qu’elle se soit passée il y a une trentaine d’années, elle est encore fraîche dans ma mémoire tant le geste de cet âne m’a frappé.
    Je vous en souhaite bonne lecture.

    Bien à vous,,

    Patricia Langerock

    • merci infiniment pour cette belle histoire. Etienne vous a répondu, votre histoire est tout à fait ce que nous cherchons. Nous vous tiendrons au courant, nous ne commencerons les lectures qu’au mois de novembre décembre.
      Bien cordialement
      vinciane despret

  2. Il y a un peu plus d’un an, nous avons accueuilli une petite chienne de 12 ans, Mira. Mira avait été placée dans une famille qui devait s’absenter pour une semaine et n’avait pas de solution pour la placer. Nous donnons beaucoup de tendresse et d’attention à notre chien et ses petits invités sont aussi gâtés que lui. Très vite, nous avons été interpellés car la petite chienne gardait toujours une distance respectable avec mon mari. Nous avons l’habitude de promener notre chien à tour de rôle et nous fûmes très surpris qu’elle refuse que l’homme de la maison lui passe la laisse. C’est donc moi qui la promenait. On en a conclu qu’elle devait ne pas être très bien acceptée par l’homme qui la recueillait. Quand sa maitraisse d’adoption est venue la chercher, elle m’a dit que la chienne était restée collée à l’arrière de la voiture, comme si elle voulait à tout prix revenir chez nous. Depuis, la petite chienne est morte. Quand elle était chez nous, nous avions pris de photos de Mira avec notre chien. Ces photos sont dans l’ordinateur. Nous avons plus de 2.000 photos qui défilent quand l’ordinateur est en veille et depuis qu’elle est morte, sans cesse ces photos passent et repassent comme si elle était revenue parmi nous. Je suis normalement très peu encline à croire à ce genre de chose mais là, je suis vraiment interpelée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>